23/02/2017

Les armoiries de Creully sur Seulles ( Creully - Saint Gabriel-Brécy - Villiers le Sec ).

L'héraldique est la science ou l'art qui étudie les blasons et les armoiries. L'héraldique permettait d'identifier le porteur du blason et de connaître son histoire (les faits d'armes et les victoires qu'il avait remporté). L'héraldique s'est développée au Moyen Âge dans toute l'Europe.
Au départ, les blasons étaient utilisés par les chevaliers pour être reconnus, puis rapidement, son usage s'est étendu à toute la société : femmes, clercs, paysans, bourgeois, villes, régions, pays et même corporations de métiers.
Creully sur Seulles regroupe trois localités. Saint Gabriel-Brécy, Villiers le Sec et Creully.
Après avoir étudier les armes de ces trois localités, je me suis attaché à BLASONNER les futures armoiries de la nouvelle commune.
Il m'a été nécessaire de créer les armes de Saint Gabriel-Brécy en tenant compte des représentations existantes.




Ma proposition:


 

20/02/2017

Creully - Les marteaux de la révolution brisèrent les traces de barons.


La cheminée de la salle des gardes du château de Creully est surmontée d'un fronton représentant des armes qui disparurent lors de la révolution française.
 
Ci-dessous, la reconstitution du blason disparu.
Il appartient à une lignée des barons de Creully: les Sillans.

 
 

14/02/2017

Octobre 1884 - Creully - Un corroyeur qui cesse son commerce...





Monsieur Rivière était corroyeur à Creully


Un corroyeur c'était un artisan qui transformait la peau travaillée par les tanneurs en cuir pour lui donner les façons nécessaires d'être en état de servir aux cordonniers, selliers, relieurs, gaîniers.












 









 
 
1- Crochet
2- Etire
3- Drayoir
4- Bigome
5- Guipon
6- Tenaille
7- Lunette
8 à 11- Pomelles (Paumelles)

12/02/2017

La piscine de l'église Saint Martin de Creully

A droite face à l'autel.
Piscine liturgique:
Elle servait pendant la messe à déposer et vider les burettes. C'est donc un équipement lié au rituel de purification. Inclus généralement dans l'épaisseur d'un mur intérieur, non loin du chœur, cette piscine n'est en général pas taillé dans une seule pierre, mais trouve sa place dans l'agencement de la maçonnerie, en creux comme une niche. Elle peut être plus ou moins richement sculpté.
 

08/02/2017

L'avenir de la médiathèque de Creully est-il menacé?

La médiathèque de Creully, c'est le résultat d'un projet mené par Geneviève Siriser, première adjointe au maire de Creully, avec Soazic Silas, la directrice de la médiathèque, et le concours de la Bibliothèque du Calvados. Malheureusement, Soazic Silas va partir en retraite et "il va être difficile de la remplacer", déclare Geneviève Siriser, même si "les salariés et une équipe de bénévoles formidables sans lesquels rien n'aurait été réalisé seront là pour continuer le projet...".
Car les médiathèques sont "des lieux indispensables au maintien de la qualité de vie des communes rurales" ajoute-t-elle, en nous rappelant que les inscrits sont passés en 2 ans d'environ 300 à 1 200, grâce aux efforts fournis par l'équipe actuelle et à la mutualisation avec trois communes proches.
L'offre est de qualité. "On a inauguré "les cafés du samedi matin" où de nombreux lecteurs viennent consulter la presse autour d'un petit café. On organise des expositions, des "opéras de poche", des soirées comme celle avec "La Loure" où les conteurs ont retenu le public deux heures de plus que prévu..." souligne Soazic Silas.
Geneviève Siriser et l'équipe de la médiathèque sont inquiètes. La nouvelle Intercom leur accordera-t-elle les mêmes financements alors qu'il a fallu se battre pour qu'une commission et une vice-présidence dédiée à la culture soit votée lors de la création de l'Intercom? Seulles Terre et Mer acceptera-t-elle de remplacer Soazic Silas lors de son départ?.

06/02/2017

11 août 1946 - La mairie de Creully est transférée au château de la commune

Le dessin et le texte du carton d'invitation.
Mr Fouras, secrétaire, devant l'entrée de la nouvelle mairie


31/01/2017

Une photo du château de Creully datant de la fin du XIXe siècle.

Etre collectionneur c'est pour moi, être à la recherche de documents inédits sur le thème de ma collection: Creully.
Voici l'une de mes dernières trouvailles: une photo des années 1890 du château féodal.

29/01/2017

La commune oubliée du mariage de Villiers le Sec, Saint Gabriel-Brécy et Creully.


Le 1er janvier, Saint Gabriel-Brécy et Villiers le Sec se sont unis avec Creully pour former la commune nouvelle de "Creully sur Seulles".
Brécy a rejoint sa voisine Saint Gabriel en 1964.
Cette commune au prieuré célèbre avait déjà absorbé un autre village en 1827: Fresné le Crotteur.

Nous trouvons parfois Fresné écrit Fresnay mais le premier est employé par les Archives départementales du Calvados.
L'église détruite se situait  au carrefour des routes qui vont de Creully à Rucqueville et de Saint Gabriel à Coulombs.
Elle était sous l'invocation de Saint Rémy. Le patronage et la dîme appartenaient au prieuré de Saint Gabriel dépendant de Fécamp.
A peu de distance de l'emplacement de l'église, on a trouvé des débris de poterie rouge et des tuiles à rebords qui annoncent des constructions gallo-romaines.
 Ci-dessous Fresné le Crotteur sur le cadastre de 1811.
 Dans des textes anciens, on trouve des orthographes différents de Fresné le Crotteur: Fresnay le Crotteux, Fresneium le Crottour, Fresnetum le Crottoux: Fresnay le Crottoux et Fresney le Crottoux.

26/01/2017

Creully - Une des premières "pionnières" - Cartes postales

Les spécialistes distinguent plusieurs périodes dans l'âge d'or de la carte postale:

- les précurseurs : de 1870 à 1889, cartes officielles et privées, en général non illustrées
- les débuts de la carte illustrée : les gravures de la tour Eiffel de Libonis pour l'exposition universelle de 1889 et les premières cartes photographiques de Dominique Piazza à Marseille
- 1897-1904 : les pionnières. Le dos est alors exclusivement réservé à l'adresse, la correspondance doit se faire du coté de la vue
- 1904-1908 : la correspondance est peu à peu autorisée dans tous les pays au dos de la carte. La France autorisera cette correspondance en 1904, les Etats Unis en 1907.

23/01/2017

Creully - Creulloises et creullois, rue des moulins.

La rue des moulins était celle qui partait de la place de l'église et menait à la Seulles, ses lavoirs et ses moulins. (rue du maréchal Montgomery).
Au pied des remparts de la forteresse

17/01/2017

Creully - La façade d'une boutique du XVIIIe retrouvée dans la boulangerie.


L'agencement d'une boutique amène parfois des découvertes intéressantes sur la plan architectural. C'est le cas dans la boulangerie située sur la place de Creully.  En étudiant le cadastre le plus ancien, celui de 1811, on note que les échoppes du trottoir sud de la place de Creully n'avaient pas l'alignement actuel. Un décrochage apparaît au niveau du passage couvert prés de la boucherie (voir des documents ci-dessous).  Le nouvel alignement remonte aux années 1841...; il fut reconstruit après la catastrophe de novembre 1840. Creully fut détruit à 80% par un incendie.


La boulangerie
 Une fois entré dans la boulangerie, la boutique est séparée par un anse en pierres de taille comportant des feuillures pour recevoir les menuiseries (vitrines).
Nous avons là l'alignement des boutiques avant 1811.
Merci à Christophe et Sophie

14/01/2017

De Creully aux carrières d'Orival en 1947

(Un clic avec votre souris pour agrandir)

12/01/2017

Le facteur de Creully essaye de sauvé un enfant de la noyade

Article paru dans "Ouest-Eclair" du 17 mai 1941. Pierre Barette, le facteur, est mon grand-père.

05/01/2017

Projet de Moulin

Usine établie à Creully par le comte de Marguerie pour la mouture des céréales (1839)

Le moulin de Creully , établi en 1838, sur la Seulles, d'après les procédés les plus nouveaux , avec une chute d'eau de plus de dix pieds, peut écraser , avec les six pavés de meules qu'il fait mouvoir, de quatre-vingts à cent vingt hectolitres de froment par vingt-quatre heures ; et les prix élevés obtenus depuis son établissement par ses produits sur les places de Rouen, le Havre, Honfleur, témoignent de leur bonne qualité.

On doit s'étonner de ne pas voir la place de Caen figurer d'abord, comme le débouché le plus naturel des farines de Creully. Elles s'y vendent également bien, mais en fort moindre quantité, les boulangers de cette ville ayant conservé presque tous l'ancienne manière de pétrir. La majeure partie des consommateurs n'ayant pas d'objet de comparaison, s'en contente, et les étrangers s'étonnent seuls de la différence qu'ils remarquent entre le pain blanc de Caen et celui des villes citées plus haut, dont le prix, du reste , est constamment plus élevé.   

Ceci explique comment une industrie si appropriée au pays a été si longtemps à s'y établir, bien qu'elle fût récla­mée par le sol et la nature de sa production. Un petit nombre de communes voisines approvisionnerait au be­soin l'usine de Creully, indépendamment des grandes ressources d'importation qu'elle possède par sa position géographique.

Ces avantages ont frappé quelques spéculateurs de Caen, et un nouveau moulin, mu par une machine à vapeur, vient de s'y élever. On peut donc espérer qu'une sage émulation, qu'une rivalité bien entendue entre ces deux établissements, amèneront d'heureuses modifica­tions dans la fabrication du pain, et que le jour n'est pas éloigné où Caen n'aura rien à envier à Rouen à cet égard.

Nous pensons que ce résultat désirable serait surtout hâté par l'établissement d'un dépôt public ou halle à farines qui, tout en évitant de porter la moindre atteinte à la classe la moins aisée et la plus nombreuse des consom­mateurs, permit une appréciation plus large pour les pains blancs ou de choix , et donnât au boulanger le moyen de satisfaire aux exigences du consommateur délicat. Alors le double but de perfectionnement et d'utilité publique que doit se proposer tout industriel consciencieux, sera rempli : moyen de nivellement pour le prix des blés, en établissant un débouché certain et régulier en temps d'abondance , et une ressource également facile en cas de nécessité d'importations ; et amélioration sensible dans la nourriture première des populations, tant par l'épuration minutieuse que subissent les blés avant d'être réduits en farine, que par l'excellence des procédés de moulage et de blutage de ces farines.

02/01/2017

Creully - Le plus ancien plan de Creully

1770
Seuls les édifices principaux sont représentés vue de face

L'église
Les halles
Le château

26/12/2016

Années 1950...... Balade aérienne au dessus de Creully

Nous sommes dans les années 50.
L'envie vous vient de planer au dessus de Creully, au dessus des rues, de la place avec son kiosque, de l'église , du château ou de la laiterie.......
.......voyez ce petit montage ci-dessous.

video
En cliquant sur les 4 flèches > plein écran.

21/12/2016

La bûche de Noël.... une tradition normande.


 En Normandie, la bûche, souque, chouquet ou chuquet était installée par le père de famille. Louis-Antoine-François de Marchangy (1782-1826), magistrat et littérateur, député sous la Restauration, évoquait cette tradition en ces termes :
Le père de famille, accompagné de ses fils et de ses serviteurs, va à l’endroit du logis où, l’année précédente, à la même époque, ils avaient mis en réserve les restes de la bûche de Noël. Ils rapportent solennellement ces tisons qui, dans leur temps, avaient jeté de si belles flammes à rencontre des faces réjouies des convives.L’aïeul les pose dans ce foyer et tout le monde se met à genou en récitant le Pater. Deux forts valets de ferme apportent lentement la bûche nouvelle, qui prend date, comme dans une dynastie. On dit la bûche 1ere, la bûche 2e, la 20e, la 30e, ce qui signifie que le père de famille a déjà présidé une fois, deux fois, vingt fois, trente fois semblable cérémonie.
La bûche nouvelle est toujours la plus grosse que le bûcheron puisse trouver dans la forêt, c’est la plus forte partie du tronc de l’arbre ou, le plus souvent, c’est la masse de ses énormes racines, qu’on appelle la souche ou la coque de Noël.
À l’instant où l’on y met le feu, les petits enfants vont prier dans un coin de l’appartement, afin, leur dit-on, que la souche leur fasse des présents, et, tandis qu’ils prient, on met à chaque bout de cette souche des paquets d’épices, de dragées et de fruits confits.
Merci à Yvongénéalogie.